/ Les marques / Oluce
head

Oluce

Année de création
1945
Pays
Italie

Créée en 1945 par Giuseppe Ostuni, Oluce est la plus ancienne maison d’édition italienne encore en activité, à ce jour.

Pendant de nombreuses années, Oluce, Arteluce et Azucena ont dominé la scène du design italien. En effet, maisons ouvertes sur les nouveaux designers, elles s'engagent tout d’abord dans la reconstruction, puis dans la production en série, en travaillant notamment avec : Vittoriano Vigano et BBPR, Gigi Caccia Dominioni et Ignazio Gardella, Marco Zanuso et Joe Colombo.

Dès 1951, Oluce enregistre un énorme succès à l’IX Triennale, dans la section dirigée par les designers Achille, Livio et Pier Giacomo Castiglioni, avec le Luminator conçu par Franco Buzzi.
A la suite de cette période, la maison Oluce connait une période de croissance importante et de nombreux succès, grâce par exemple au regard visionnaire de Gio Ponti. La suite n'est que récompenses et succès, en particulier grâce au magazine Domus. Tito Agnoli contribue alors au succès de la maison en 1954,1955, puis en 1956. C'est ensuite le tour du prodige et fulgurant Joe Colombo, avec des créations extraordinaires comme le « Combi-Centre » et la « mini-Cuisine ». « L’Acrilica » ne fait que consolider l’assise importante de Joe Colombo; elle donne naissance aux modèles : Colombo, lampe de bureau translucide en Perspex, formant un C, mais aussi aux modèles « Coupé », « Spider », « Snoopy » et « Lesbo ».

Un autre designer de renommée, contribue lui aussi à l’essor d’Oluce : Vico Magistretti. Ses magnifiques créations incluent la lampe Atollo, fameuse lampe crayon visible dans la collection permanente du MOMA à New York. Le secret de cette lampe légendaire réside sans doute dans la géométrie de ses formes : le cône sur le cylindre, surmonté par l'hémisphère. Une sculpture lumineuse à laquelle rien ne peut être ajouté, et d'où rien ne peut être enlevé.

Par la suite la maison change régulièrement de style : avec la rigueur du designer suisse Hannes Wettstein (dans les années 1990), ou Toni Cordero et son utilisation de formes non-conventionnelles (dans les années 2000), ou Harri Koskinen, un jeune finlandais et son style nordique, ou enfin le japonais Oki Sato.

Aujourd'hui d'ailleurs, ce n'est plus de l'histoire de Oluce dont il s'agit, mais plutôt de sa contribution au design contemporain...

mini-2 mini-1
Atollo, une sculpture lumineuse à laquelle rien ne peut être ajouté, et d'où rien ne peut être enlevé.
Nedgis utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation.